La réaction des collègues de Mafatim Mbaye, le boulanger tué à Thies

Après la mort tragique du boulanger Momar Mafatim Mbaye tué à Thiès au cours d’échauffourées avec la police, le reporter de Thiès Info Amadou Ly s’est rendu à la boulangerie TOUBA GOUYE MBINDE pour en savoir un peu plus sur l’homme. Les témoignages sont unanimes : « homme de bien, pacifiste, respectueux, ponctuel, affable et travailleur ! ». Pour ses collaborateurs directs, ses supérieurs hiérarchiques comme Diattou Fall, Modou Ndiaye ou subalternes  comme Gora Gaye  son « élève » qui dit « lui devoir tout ce qu’il sait de son métier », la douleur est encore vive et la colère tenace.

En effet, « ce n’est pas seulement la mort de leur collègue, père de 4 enfants, très attaché à sa famille et qui laisse derrière lui à 37 ans une femme enceinte» qui leur fait mal, c’est surtout l’hypothèse d’un « rapport qui blanchirait le coupable » alors que « pour le constat du meurtre, il a fallu appeler la police centrale car celles des parcelles assainies et du 1er arrondissement n’ont pas donné suite à leur requête. »

La voix grave, un de ses collègues  raconte les derniers instants de Momar Mafatim Mbaye à la boulangerie : «on venait de pétrir 4 sacs de farines, il était allé chercher le sel dont on avait besoin pour continuer ; il travaillait le jour de 9h à 18h.»

En fait, Ce qu’ils veulent tous, c’est que « justice soit faite, et ils interpellent  ici le Ministre de l’intérieur.»