Vol de munitions à Ouakam : Les premiers éléments de l’enquête

Les munitions volées à la Base militaire de Ouakam et saisies à Pire étaient destinées à la Mauritanie.

 

Selon les premiers de l’enquête révélés par L’Observateur dans sa parution de ce mardi, les armes devaient être convoyées dans ce pays où sont basés des groupes terroristes.

En effet, ce dossier va au-delà d’une banale histoire de vol d’armes et l’Armée soupçonne un acte terroriste.

D’ailleurs, à propos du présumé cerveau du vol, le soldat Sangaré en fuite, les enquêteurs sont persuadés qu’il est toujours sur le territoire national.

La Police de l’air et des frontières est mise à profit pour le localiser. Les postes frontaliers avec la Gambie, le Mali et la Mauritanie ont également été saisis.